€CALYPSE NEWS

mercredi 13 septembre 2017

La Russie dévoile un plan pour interdire les ventes de crypto-monnaies aux « gens ordinaires »


« Après que les médias russes locaux ont signalé plus tôt cette année que le Parlement russe pourrait légaliser Bitcoin dès 2018, le ministre adjoint des Finances, Alexei Moiseev, a lui signalé cette semaine que les autorités pourraient plutôt chercher à restreindre son utilisation. […] Moiseev a déclaré que les autorités russes devraient traiter les crypto-monnaies, y compris le bitcoin, comme des actifs financiers sophistiqués et restreindre leur utilisation et leur négociation seulement à des investisseurs qualifiés. […] la facilité avec laquelle les monnaies numériques pourraient être utilisées pour financer des activités illicites – qu’elles soient effectivement utilisées à cette fin ou non – signifie probablement que de nouvelles mesures de répression gouvernementales sont en préparation. En exigeant que tous les échanges locaux en bitcoin soient traçables pour détecter des violations potentielles, la Chine a trouvé un moyen de percer l’anonymat entourant les transactions en monnaie numérique. Ne pensez pas que cela ne peut pas se produire aux États-Unis » écrit Tyler Durden dans un billet du 29 août 2017 à lir ci-dessous.

Lire aussi :
Petit guide général sur ce qu’il convient de faire pour enfin posséder quelques cryptos
Poutine reconnaît la valeur de la monnaie numérique pionnière comme un actif de réserve

Bonnes lectures

___________ooo____________

La Russie retro-pédale sur Bitcoin

… et dévoile un plan pour interdire les ventes de crypto-monnaies aux « gens ordinaires »

Par Tyler Durden – Le 29 août 2017 – Source zerohedge.com
Traduction Le Saker, le 13 septembre 2017

http://lesakerfrancophone.fr/la-russie-retro-pedale-sur-bitcoin

Après que les médias russes locaux ont signalé plus tôt cette année que le Parlement russe pourrait légaliser Bitcoin dès 2018, le ministre adjoint des Finances, Alexei Moiseev, a lui signalé cette semaine que les autorités pourraient plutôt chercher à restreindre son utilisation. Lors d’une interview avec Russie 24, une chaîne d’information publique, Moiseev a déclaré que les autorités russes devraient traiter les crypto-monnaies, y compris le bitcoin, comme des actifs financiers sophistiqués et restreindre leur utilisation et leur négociation seulement à des investisseurs qualifiés.

La déclaration de Moiseev a surpris les membres de la communauté des monnaies numériques en Russie, qui ont été amenés à croire que le gouvernement russe révisait de manière positive sa position sur les devises numériques après des années de scepticisme. Cette croyance a été renforcée plus tôt ce mois-ci, lorsqu’un aide de Vladimir Poutine a annoncé qu’il chercherait à recueillir 100 millions de dollars pour construire des infrastructures de création de bitcoins en Russie, dans le but de contrôler jusqu’à 30% de la capacité informatique du réseau bitcoin.

« Les crypto-monnaies devraient être réglementées comme un actif financier, a déclaré Vedomosti. Il existe un point de vue qui indique que les crypto-monnaies telles que le bitcoin sont une pyramide financière. Les investissements s’y font à haut risque. Cela détermine notre approche de leur réglementation. »

RBC l’a cité en disant : « nous proposons de l’appeler monnaie, mais de la réglementer comme comme un actif financier et de ne permettre qu’à des investisseurs qualifiés de l’acheter et de la vendre sur le marché. »
En tant qu’autorité de sécurité de la régulation financière, Moiseev a déclaré que les crypto-monnaies seraient vendues par des bourses sous la supervision du Service fédéral de surveillance financière de la Fédération de Russie, également connu sous le nom de Rosfinmonitoring, selon Bitcoin Magazine.

Moiseev a ajouté que bitcoin est un investissement « dangereux », et qu’il est du devoir du gouvernement de protéger les « gens ordinaires » du risque de perdre leurs chemises, selon CoinTelegraph.

Pour les gens ordinaires, il n’en est pas question parce que ce sont des investissements très dangereux qui pourraient entraîner une perte d’argent.

Selon Moiseev, le ministère des Finances de la Russie discute de la manière de procéder avec la banque centrale et la bourse de Moscou. Moiseev a ajouté qu’il est nécessaire que les crypto-monnaies se vendent dans le cadre d’un marché « pour fournir une protection juridique aux participants de ces transactions ».

Moiseev a précisé que cette approche de la réglementation sur les crypto-monnaies vise à protéger les droits des acheteurs et des vendeurs. « Actuellement les gens le font à leurs propres risques et périls sans protection juridique. C’est notre première tâche »,  Vedomosti.
Ses commentaires se sont ensuite portés sur le blanchiment d’argent.
En citant l’Europe occidentale et la Russie en particulier, Ria Novosti l’a cité disant : « l’utilisation de la crypto-monnaie pour les opérations illégales est devenue beaucoup plus fréquente parce que les mécanismes de lutte contre le blanchiment d’argent ne sont pas encore pleinement appliqués dans tous les pays dans le domaine des crypto-monnaies. »
Enfin, Moiseev a déclaré que le gouvernement russe est mal à l’aise avec l’anonymat fourni par bitcoin.

Moiseev a également expliqué qu’il est nécessaire de vendre des bitcoins par le biais de la bourse réglementée, de sorte que le régulateur puisse connaître toujours qui est le vendeur, qui est l’acheteur, où ces comptes en bitcoins sont localisés.

Ce qui est pire pour les détenteurs de bitcoins, c’est que la Russie pourrait être à l’avant-garde d’un changement dans la façon dont les autorités voient le bitcoin. La SEC à la fin du mois dernier a déclaré que les monnaies numériques, y compris le bitcoin et les jetons émis au cours des ICOs, devraient être traitées comme des valeurs mobilières en vertu de la loi.

Jusqu’à présent, les conseils de la SEC ont été vagues. Mais la facilité avec laquelle les monnaies numériques pourraient être utilisées pour financer des activités illicites – qu’elles soient effectivement utilisées à cette fin ou non – signifie probablement que de nouvelles mesures de répression gouvernementales sont en préparation. En exigeant que tous les échanges locaux en bitcoin soient traçables pour détecter des violations potentielles, la Chine a trouvé un moyen de percer l’anonymat entourant les transactions en monnaie numérique.

Ne pensez pas que cela ne peut pas se produire aux États-Unis.

Tyler Durden

Note du Saker Francophone
 
Cet article suit le précédent sur le minage. Il est intéressant de voir que ZeroHedge suit ce dossier avec application. À suivre donc.


Traduit par Hervé, vérifié par Wayan, relu par Cat pour le Saker Francophone

10% des consommateurs de restaurants universitaires se disent «Végétariens, Végétaliens ou Végans»

« D‘ici au mois de décembre, près de 450 restaurants universitaires proposeront des menus végétariens à la carte. Une nécessité à l’heure o...