dimanche 14 mai 2017

Merkel retrouve politiquement une forme olympique en vue des prochaines législatives



Selon une analyse du journal Le Monde qui donne des chiffres sur les derniers scrutins législatifs partiels dans trois régions de l’Allemagne, Merkel refait le retard que sa politique d’ouverture aux réfugiés en 2015 lui avait fait perdre. Ayant changé son fusil d’épaule en obtenant que la Turquie ferme sa frontière aux réfugiés grâce à un gros chèque et en obtenant que l’Italie fasse le sale job d’aller repêcher en Méditerranée sous couverture humanitaire ces mêmes réfugiés qui continuent de débarquer en Europe, sacrifiant au passage la Grèce,

 Merkel a gagné la bataille de la communication : tout le monde croit que la question des réfugiés est réglée alors qu’il n’en est rien si l’on en croit les statistiques officielles fournies par l’Italie qui recueille tous les jours des centaines, voire des milliers de réfugiés en provenance d’Afrique du Nord, principalement de Libye et d’Egypte sans oublier l’Espagne déjà très en pointe sur l’exploitation de cette main d’œuvre corvéable à merci qui lui permet de concurrencer nos producteurs de fruits et légumes sans que ceux-ci ne se mobilisent sérieusement pour dénoncer ce dumping social soutenu par l’Europe, cette Europe que Macron, notre nouveau président, veut amplifier en étroite collaboration, sinon subordination, avec la chancelière bien partie pour remporter le prochain scrutin dans quelques mois.

 Son principal adversaire, Schulz, un homme sans relief, ramolli par des années à s’ennuyer dans les couloirs de l’UE, ne semble pas en état de menacer Merkel qui se prépare donc à un quatrième mandat consécutif, engrangeant des centaines de milliards d’euro par an qui font défaut, entre autre, à la France qui joue de plus en plus les supplétifs avec son armée exsangue mais tout de même meilleure que l’armée allemande pour échapper aux sanctions de Berlin via Bruxelles dont a été victime la Grèce qui n’existe plus. Faut-il s’étonner que Macron se rende à Berlin dès le lendemain de son investiture ? Normalement, cela devrait être l’inverse mais Macron n’a aucune idée de ce qu’est l’Histoire de France, il s’en fiche. Il sait seulement que la France possède encore des bijoux de famille à vendre, à brader s’il le faut, qui vont lui permettre de tenir quelques temps en achetant la paix sociale. 

C’est tout ce à quoi se résume le programme de Macron. Et parmi ces bijoux de famille, notre service public qui, s’il est mal en point, peut encore rapporter du cash à coup de fusion-acquisition dont il est, selon ce qu’on nous en dit, un expert. Comment Merkel pourrait-elle ne pas le recevoir avec tous les soins nécessaires puisqu’il sera celui qui va lui permettre d’occuper la France en bonne et due forme. 

Même les Chinois devront passer derrière et se contenter des restes, du moins jusqu’à ce qu’ils réalisent leur nouvelle route de la soie qui permettra de relier l’Europe, c’est-à-dire l’Allemagne, à la Chine afin de pouvoir plus facilement et sans résistance possible inonder l’Europe, donc la France, de produits allemands fabriqués en Chine qui permettront l’Allemagne d’augmenter encore davantage ses réserves en devises. Oui, l’Europe de demain sera d’abord allemande, il n’y a aucun doute là-dessus. C’est pourquoi je dis et redis que Macron ouvre à nouveau une parenthèse de l’Etat français comme ce fut le cas dans les années 40 avec Pétain et ce n’est malheureusement pas avec des bras cassés comme ceux du FN que nous pouvons espérer organiser la moindre résistance à ce nouveau fascisme d’Etat.

Pensez-y : la seule façon de survivre aux temps catastrophiques qui s’annoncent pour nous, le peuple de France, c’est de s’organiser en communautés de survie en remettant en question notre esprit individualiste qui joue en faveur de ce système. Et cela ne consiste pas seulement à produire des tomates dans le jardin ou à élever des poules sur le balcon. Oui, cela peut être utile, voire plaisant, étant donnée la qualité de ce que l’on achète aujourd’hui dans les grandes surfaces, y compris les marchés BIO qui surgissent de toutes parts et qui n’ont de BIO que le prix de leurs produits. Encore une arnaque, mais passons…

 Chacun à des yeux pour voir, des oreilles pour entendre et un palais pour gouter. Préparer les conditions nécessaires (et pas forcément suffisantes) de notre survie, ça se fait d’abord dans nos têtes en prenant conscience du danger qui nous guette et surtout ne nous préviendra pas lorsque l’heure sera venue qu’il nous tombe sur la tête et celles de nos familles, de nos amis et de nos voisins. N’oubliez-pas qu’il faut au minimum six mois pour constituer la base d’une petite communauté de survie de 10 à 15 personnes de confiance. Dont acte. Merci Seigneur.

Un Su-35S est apparu, le F-22 s’est retiré

«… le 23 novembre, deux avions d’attaque russes Su-25 étaient en mission pour détruire un bastion terroriste lorsqu’un F-22 américain es...