vendredi 12 mai 2017

La règle d’or de la Résistance Survivaliste post-€calyptique, c’est de créer des communautés de solidarité



Il y a une infinité de façons de créer des communautés de solidarité. Ce qu’il faut comprendre, c’est que quelle que soit la forme que peut prendre ce genre de communauté, c’est la seule façon d’espérer survivre à l’effondrement en cours du système. Cet effondrement viendra du point faible du système : son système financier. Tout le monde peut comprendre que sans argent, c’est la mort immédiate. Or, l’argent qui circule aujourd’hui, beaucoup de gens le savent, n’est que de la fausse monnaie qui continue de fonctionner uniquement parce que les gens lui font encore plus ou moins confiance. Le problème, c’est que cette confiance peut disparaître du jour au lendemain. Ce ne sont pas les gens comme vous et moi qui vont d’eux-mêmes, comme ça, perdre confiance en l’euro, au dollar ou au yen. Ce seront les marchés boursiers eux-mêmes. Ceux qui suivent un peu l’actualité n’ignorent pas que le système n’est qu’une monstrueuse pyramide de Ponzi. Une carte du château de carte s’effondre, et tout s’effondre.

Tout s’effondre, cela veut dire que du jour au lendemain, l’argent que vous avez en poche ou en banque ne vaut plus rien du tout. A ce moment-là, vous faites quoi ? Rien, vous crevez en quelques jours à peine. Cela ne vaut-il pas la peine d’être réfléchi ?
Cette menace est infiniment plus réelle que le changement climatique. C’est pour cette raison que j’étais prêt à voter pour Le Pen jusqu’au jour où j’ai compris qu’elle ne mettrait pas en pratique son projet de sortir de l’euro. Pourtant, c’est seulement par le rétablissement d’une monnaie nationale que nous avons une chance de survivre à l’effondrement du système globaliste que prône Macron. Ce système globaliste est un suicide collectif. D’ailleurs, il suffit d’observer la pagaille au sujet des législatures pour comprendre que Macron n’est que du vent. Son soi-disant renouvellement du personnel politique n’est qu’un leurre pour masquer la vacuité de son programme politique. 

Peu importe et ce n’est pas le sujet de ce post. Je veux surtout attirer l’attention, s’il y en a un peu, sur la nécessité impérieuse pour les uns et les autres de réfléchir à la création d’urgence de communautés de survie car ceux qui seront restés dans les normes individualistes imposées par le système sont condamnés d’avance. Sans argent, il faudra trouver des solutions alternatives pour maintenir un minimum d’échanges pour survivre. Dans ce contexte, seuls les individus intégrés dans des communautés de survie pourront négocier des échanges avec d’autres communautés de survie. Ces échanges se feront selon de nouvelles valeurs qui n’auront rien à voir avec l’argent mais avec les besoins vitaux des uns et des autres. Seules les communautés de survie les plus riches en compétences survivront. Cela ne s’improvise pas. Selon certains experts, il faut compter au minimum six mois pour construire un début de communauté probablement viable. Ce délai est nécessaire pour évaluer les membres de la communauté car dans l’affolement général, beaucoup d’individus vont essayer de se faire passer pour ce qu’ils ne sont pas. Voyez ce qu’il se passe avec tous ces responsables politiques qui essayent de rallier Macron et son mouvement avec l’espoir de sauver leur peau, Monsieur Bayrou en premier, sans parler de Monsieur Valls et de combien d’autres !

Le Sénat US valide les sanctions antirusses votées par la Chambre des représentants

<< Le 27 juillet aux Etats-Unis (dans la nuit du 27 au 28 juillet en France), la chambre haute du Congrès a validé le projet de l...