jeudi 11 mai 2017

Guerre civile : ce n’est pas si, mais quand ? Comment s’y préparer ?



Je survole l’actualité politique nationale juste histoire de rester au courant. Mais franchement, ce n’est pas ma tasse de thé. Non seulement, mais je pense que nous devons nous préparer à des lendemains très difficiles. Je rappelle le sous-titre de mon blog : « Chroniques Survivalistes Post-€calyptiques ». Le moment est venu pour moi de préciser ce que je suis en train de mettre en œuvre pour survivre à la guerre civile qui s’annonce dans notre pays.

Dans quelques mois, la situation sera tellement compliquée qu’il faut nous attendre à nous retrouver en pénurie de tout. C’est pourquoi le moment est venu pour moi de commencer mes chroniques « Survivalistes post-€calyptiques ». Je commence par expliciter ce que j’entends par « post-€calyptiques ». Il s’agit tout simplement d’une crise financière à venir qui verra l’effondrement brutal de l’euro. C’était la raison principale de mon soutien au FN pour la présidentielle car nous devrions nous préparer à cette crise de l’euro en nous donnant une monnaie nationale. Malheureusement, Le Pen n’a pas été à la hauteur et les Français n’y croient pas. Ce n’est pas la première fois que les Français se font des illusions et se retrouvent dans la mouise comme en 40 mais peu importe. Ou plutôt tant mieux car cela me motive d’autant plus pour préparer cette future crise financière qui n’épargnera personne dans le sens où le pays va se retrouver en pénurie du nécessaire pour vivre. 

Qui dit crise de l’euro dit non paiement des salaires (puisque l’euro ne vaudra plus rien) donc fermeture de tous les services d’utilité publique y compris et surtout la distribution de l’eau et de l’électricité. Etre survivaliste permet de survivre sans électricité mais il est impossible de survivre sans eau. Essayez et vous comprendrez en moins de 24 heures chrono. Ceux qui ne croient pas en ce scénario ne s’y préparent donc pas et c’est tant pis pour eux.  En tout cas, moi, je suis en train de faire des travaux pour pouvoir basculer mon alimentation d’eau sanitaire avec la source qui est sur mon terrain. Cette source ne donne pas de l’eau potable (puisque la pollution a tout pourri) mais je considère qu’il y aura toujours des distributions d’eau potable en bouteille par les municipalités sinon tout le monde meurt. La consommation d’eau potable est finalement limitée à quelques litres par famille. Par contre, le problème, c’est l’eau sanitaire pour les toilettes, la lessive, la vaisselle, la douche, etc. Sans un minimum d’hygiène, les maladies ne tardent pas à surgir et là, c’est vraiment la galère.

J’ai la chance de disposer d’un grand terrain et d’une grande maison. Je suis donc en train de créer une sorte de village solidaire avec, d’ici quelques semaines, une demi-douzaine de familles (15/20 personnes) pour mieux faire face aux difficultés de toutes sortes qui s’annoncent avec Macron : des problèmes d’emplois, de revenus, d’impôts, d’allocations, de santé, d’éducation, etc. dans un premier temps, son projet politique consistant à nous ramener au niveau de vie d’un pays du tiers monde pour le plus grand profit de l’oligarchie qui l’a porté au pouvoir pour mieux saccager la planète donc détruire nos vies. Il faut donc se préparer à plus ou moins court terme à plonger dans un mode de vie survivaliste. 

Jusqu’à présent, les populations victimes de ce projet de destruction massive des communautés humaines pouvaient immigrer dans des régions en paix comme l’Europe. Mais si demain l’Europe plonge elle-même dans la guerre, où pourront aller se réfugier les Européens ? Quelques uns fuiront aux USA sauf que la situation là-bas ne sera pas meilleur car si l’euro coule, c’est que le dollar aura lui-même coulé. De plus, la situation aux USA est déjà bien pire que celle que nous connaissons en Europe. Aller en Afrique ? Bon courage. Aller au Russie ou en Chine ? N’importe quoi. Alors, il ne reste qu’une seule solution : se débrouiller sur place avec ce que nous avons. Et nous ne manquons ni de ressources ni d’idées à condition de nous y préparer.

USS McCain et USS Fitzgerald, la Russie ou la Chine ont la capacité de lancer de telles attaques

«  La vulnérabilité de la navigation dans les zones très fréquentées est importante : les pirates n’ont guère besoin de matériel sophis...