vendredi 21 avril 2017

J – 2 : la gaffe de Fillon qui pourrait l’éliminer du second tour



Hier soir, sur France 2, sans doute sous le coup de l’émotion et d’un énervement mal contrôlé suite aux pressions exercées sur lui en rapport aux menaces terroristes qui pourraient le viser personnellement, Fillon a eu la maladresse de faire une gaffe en déclarant, selon ce que rapporte Le Monde « qu’il y avait « d’autres violences ailleurs dans Paris » après la fusillade des Champs-Elysées ».

Le problème étant qu’il dit se fonder sur des rapports de police qu’il ne montre pas et sont contredits par le porte-parole du ministre de l’intérieur, Pierre-Henri Brandet : « Non, il n’y a pas d’autres événements en cours. Faisons très attention aux rumeurs qui peuvent circuler. »
Or, ce matin, Fillon s’enfonce davantage en campant sur sa position de la veille toujours sans montrer ces mystérieux rapports de police et devient aussitôt la cible de certains médias qui ne vont pas louper cette trop belle occasion pour eux de le casser juste la veille du premier tour.
Fillon avait pourtant réussi à s’extirper laborieusement de ses affaires et ses chances étaient réelles pour accéder au second tour. Son sort semble désormais scellé car cette nouvelle affaire va le mettre encore une fois sous le feu des critiques jusqu’au jour de l’élection, très probablement une fois de trop. A moins qu’il montre ses preuves avec le risque de se griller lui-même si elles ne sont pas incontestables ou de sources douteuses.

Un Su-35S est apparu, le F-22 s’est retiré

«… le 23 novembre, deux avions d’attaque russes Su-25 étaient en mission pour détruire un bastion terroriste lorsqu’un F-22 américain es...