jeudi 25 février 2016

USA: Syrie, Kerry rejette "le plan B" mais annonce un futur "plan C" de Washington

D250216

12:00 -
"Selon les estimation du Pentagone, la création d'une zone de sécurité qui soit effectivement opérationnelle nécessite entre 15.000 et 30.000 militaires. Sommes-nous prêt à sacrifier tant de gens à ces fins?" interroge le secrétaire d'Etat américain John Kerry, rajoutant que " Washington se penche sur d'autres scénarios" rapporte Sputnik.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Washington dévoile les détails de son "Plan B" en Syrie

Sputnik, le 25 Février 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 25 Février 2016


___________***____________ 
Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a dévoilé l'effectif du contingent américain en mission pour le "Plan B" en Syrie.
 Entre 15.000 et 30.000 soldats seront nécessaires pour créer une zone de sécurité
Entre 15.000 et 30.000 soldats seront nécessaires pour créer une zone de sécurité dans le nord de la Syrie. M.Kerry a fait état de ces données du Pentagone lors d'une intervention devant le Sénat, fait savoir l'ABC News.
de hauts fonctionnaires à Washington ne cessent de parler d'un "Plan B"
Bien que les parties en conflit aient convenu d'un cessez-le-feu, de hauts fonctionnaires à Washington ne cessent de parler d'un "Plan B" prévoyant d'éventuelles actions au cas où la trêve serait rompue. De nombreux républicains, y compris le favori de la course préélectorale Donald Trump, appellent à créer une zone de sécurité où un contingent supplémentaire pourrait être déployé en vue de protéger les réfugiés.
l'exécution de ce plan est trop problématique
Selon le secrétaire d'Etat américain, l'exécution de ce plan est trop problématique: outre des avions, cette zone devrait disposer également de forces terrestres.
Sommes-nous prêt à sacrifier tant de gens à ces fins?
"Selon les estimation du Pentagone, la création d'une zone de sécurité qui soit effectivement opérationnelle nécessite entre 15.000 et 30.000 militaires. Sommes-nous prêt à sacrifier tant de gens à ces fins?", a-t-il demandé en s'adressant au Sénat.
Washington se penche sur d'autres scénarios
Néanmoins, d'après M.Kerry, Washington se penche sur d'autres scénarios dans l'éventualité où l'accord sur le cessez-le-feu ne serait pas respecté.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~