mercredi 15 juillet 2015

Grèce: allègement de la dette, Lagarde défie Schäuble et prévient les Européens.

B150715

01:45
- "Une dégradation de la situation en Grèce pourrait requérir des « financements exceptionnels supplémentaires des Européens » au-delà des 85 milliards d’euros de trou budgétaire envisagé par le FMI qui assure que la dette grecque est « totalement non-viable » et prévoit qu’elle approchera les 200 % de son produit intérieur brut dans « les deux prochaines années ». Dans ce contexte, le Fonds estime que l’Europe n’a d’autre choix que d’alléger la dette grecque — une option âprement combattue par l’Allemagne —" rapporte Le Monde.

~~~~~~~~~~~~~~
Grèce : le FMI conditionne son assistance à un allégement de la dette
Le Monde, le 15 Juillet 2015

Inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 15 Juillet 2015
__________***__________

La zone euro doit aller « bien plus loin » que prévu pour alléger la dette de la Grèce et pourrait même être contrainte d’en effacer une partie, estime le Fonds monétaire international dans un rapport publié mardi 14 juillet.
 La dette ne peut être viable qu’avec des mesures d’allégement
« La dette de la Grèce ne peut désormais être viable qu’avec des mesures d’allégement », ajoute le FMI dans ce rapport remis samedi aux autorités européennes, soit avant que l’accord qui conditionne un nouveau plan d’aide à Athènes ne soit signé.
 le préaccord ne fait qu’allusion à un possible allégement de la dette
Ce texte, conclu lundi au petit matin, prévoit une nouvelle aide de 82 à 86 milliards d’euros, à condition que soient adoptées rapidement une série de réformes à Athènes. Réclamé par Alexis Tsipras depuis son arrivé à la tête du pays, le préaccord ne fait qu’une brève allusion à un possible allégement de la dette grecque.
la dette grecque est « totalement non-viable »
Dans son rapport, le Fonds assure pourtant que la dette grecque est « totalement non-viable » et prévoit qu’elle approchera les 200 % de son produit intérieur brut dans « les deux prochaines années », contre environ 175 % actuellement.
  l’Europe n’a d’autre choix que d’alléger la dette grecque
Dans ce contexte, le Fonds estime que l’Europe n’a d’autre choix que d’alléger la dette grecque — une option âprement combattue par l’Allemagne — condition de la participation de l’institution au nouveau plan de sauvetage, souhaitée par les ministres de finances de la zone euro.
 on leur donne un délai de grâce de 30 ans
« Nous l'avons fait savoir clairement (...) Il nous faut une solution concrète et ambitieuse au problème de la dette (...) Si on leur donne un délai de grâce de 30 ans, on leur permet de réduire la dette en retrouvant de la croissance », a souligné un membre du Fonds monétaire international ayant requis l'anonymat à Reuters.
Le FMI soumet trois options aux Européens
Le FMI soumet trois options aux Européens. La première consisterait à étendre de 10 à 30 ans le « délai de grâce » pendant lequel la Grèce n’aurait pas à rembourser sa dette aux Européens. La deuxième résiderait dans des « transferts annuels » de fonds à la Grèce et la troisième serait un « effacement de dette » pur et simple, énumère le rapport.
 une dégradation de la situation pourrait requérir des financements au-delà des 85 milliards d’euros
Au-delà la question de la dette, Le FMI estime qu’une dégradation de la situation en Grèce pourrait requérir des « financements exceptionnels supplémentaires des Européens » au-delà des 85 milliards d’euros de trou budgétaire envisagé par Le FMI — 25 milliards de plus que dans sa précédente note, il y a deux semaines — et retenu, peu ou prou, par la zone euro dans son préaccord avec la Grèce.
~~~~~~~~~~~~~~~~

“Piquer l’ours russe” pour fournir une « base de guerre permanente légitime » avec la Fédération de Russie

« … les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne (OTAN) se retireront du sale boulot de “piquer l’ours russe” – pour t...