vendredi 19 juin 2015

Grèce: l'avenir de l'UE, un nouveau développement ou la guerre? (Tsipras)

K190615

18:00 - "La question est de savoir si l'Union européenne sera en mesure de devenir à nouveau une région de développement", a déclaré Tsipras depuis le Forum économique de St Pétersbourg où il doit rencontrer V Poutine après avoir signé, hier, un mémorandum avec la Russie pour la réalisation du Turkish Stream.

Il semble que la communication de Tsipras soit prise en main par Moscou via une série de brèves diffusées sur les médias russes qui reprennent le même message sous des formes variées: la Grèce montre la voie à l'Union européenne qui doit abandonner ses positions idéologiques sans issue et revenir à la réalité des affaires économiques et du développement dans le cadre du Nouvel ordre mondial multi-polaire qui s'impose sur la planète depuis le 9 Mai 2015. A défaut, l'Europe deviendra une zone de sous-développement et de guerres.
~~~~~~~~~~~~~~~~
La crise économique grecque reflète les problèmes de l'UE (Tsipras)
Sputniknews, le 19 Juin 2015
Traduction et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 19 Juin 2015
_________***___________
La crise économique en Grèce est un reflet des problèmes de l'Union européenne, a déclaré le Premier ministre grec Alexis Tsipras vendredi.
  La voie de l'austérité est contre-productive
ST. PETERSBURG (Spoutnik) - L'Union européenne a besoin de retourner à ses déclarations et principes initiaux de solidarité et de justice car la voie de l'austérité est contre-productive, a noté Tsipras.
 Le soi-disant problème grec un problème européen
"Le soi-disant problème grec n'est pas un problème grec, c'est un problème européen", a déclaré Tsipras, ajoutant que le problème est la zone euro elle-même et sa structure.
 La question est de savoir si l'Union européenne sera à nouveau une région de développement
"La question est de savoir si l'Union européenne sera en mesure de devenir à nouveau une région de développement", a déclaré Tsipras.
 Athènes tente actuellement de négocier un allégement de la dette  de  270 milliards de dollars avec ses créanciers internationaux. Son programme de renflouement actuel expire le 30 Juin.
La dette globale de la Grèce se situe à environ 350 milliards de dollars, dont 270 milliards de dollars sont dus à la Commission européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international. 
Ce jeudi, le commissaire européen des affaires économiques et financières Pierre Moscovici a déclaré que l'impossibilité de parvenir à un accord dans les négociations entre la Grèce et les créanciers internationaux avant la date limite pourrait conduire à des conséquences catastrophiques.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

“Piquer l’ours russe” pour fournir une « base de guerre permanente légitime » avec la Fédération de Russie

« … les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne (OTAN) se retireront du sale boulot de “piquer l’ours russe” – pour t...