mercredi 24 juin 2015

Grèce: FMI, le "J'accuse" de Tsipras.

J240615

13:15 - Selon une source gouvernementale grecque, le FMI n'a pas accepté la hausse de la taxe sur les hauts revenus ou le rétablissement des cotisations des employeurs au niveau d'avant le début de la crise de la dette en 2010 qui avaient été réduites sur ordre des créanciers et votées par le gouvernement de coalition droite-socialiste précédent.



Est-il nécessaire de faire un dessin pour montrer pour qui roule les créanciers et, en particulier mais pas seulement, le FMI? L'observation du cas grec met en lumière l'essence fasciste - la dictature à deux têtes, financière et entreprise (corporate power) - du régime auquel sont soumis les Européens.
~~~~~~~~~~~~
Grèce : Tsipras accuse le FMI de bloquer certaines propositions
Le Figaro avec AFP, le 24 Juin 2015

Inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 24 Juin 2015
____________***__________

Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, a critiqué ce midi la position de "certaines institutions", visant le FMI, qui n'accepte pas "des mesures compensatoires" que la Grèce avait proposées, selon une source gouvernementale grecque.
 le Fonds monétaire international n'accepte pas certaines des propositions grecques
"En s'adressant à ses collaborateurs avant de quitter Athènes pour Bruxelles" où il doit rencontrer les dirigeants des créanciers (UE, BCE et FMI), Alexis Tsipras a déploré "l'insistance de certaines institutions (créanciers) qui n'acceptent pas des mesures compensatoires", a indiqué cette source. Il visait le Fonds monétaire international, qui selon le gouvernement grec, n'accepte pas certaines des propositions grecques, a indiqué à l'AFP une autre source gouvernementale.
 Le refus des mesures compensatoires ne s'est produit ni en Irlande ni au Portugal

"Le refus des mesures compensatoires ne s'est produit nulle part. Ni en Irlande ni au Portugal, nulle part!", a-t-il dit selon cette source.
  soit (le FMI) ne veut pas d'accord soit il sert des intérêts spécifiques en Grèce
"Cette position étrange cache deux éventualités: soit elles (ces institutions) ne veulent pas d'accord soit elles servent des intérêts spécifiques en Grèce", selon le Premier ministre.
 Alexis Tsipras doit s'entretenir avec le président de la Commission Jean-Claude Juncker, le chef de la BCE Mario Draghi et la directrice du FMI Christine Lagarde avant la réunion de l'Eurogroupe qui devrait évaluer les nouvelles propositions grecques en vue de donner le feu vert pour la conclusion d'un accord avec Athènes sur la poursuite du versements des prêts internationaux au pays, qui risque un défaut de paiement fin juin.
  le FMI n'a pas accepté la hausse de la taxe sur les hauts revenus ou le rétablissement des cotisations des employeurs
Selon une source gouvernementale grecque, le FMI n'a pas accepté certaines des nouvelles propositions grecques, soumises lundi aux créanciers, concernant la hausse de la taxe sur les hauts revenus ou le rétablissement des cotisations des employeurs au niveau d'avant le début de la crise de la dette en 2010.
  plans de redressement dictés par les créanciers et votés par le précédent gouvernement
Ces cotisations ont été réduites ces dernières années, lors des plans de redressement de l'économie grecque, dictés par les créanciers et votés par le précédent gouvernement de la coalition droite-socialiste, a expliqué cette source grecque.

Une source européenne proche des négociations a confirmé mercredi qu'il y avait eu des différends au sein des créanciers la veille mais que depuis, ils avaient réussi à "dégager une position commune".
~~~~~~~~~~~~~~~~~~

“Piquer l’ours russe” pour fournir une « base de guerre permanente légitime » avec la Fédération de Russie

« … les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne (OTAN) se retireront du sale boulot de “piquer l’ours russe” – pour t...