mardi 23 juin 2015

Grèce: 35 milliards d'une main et le colt dans l'autre, Juncker se la joue mafieuse.

M230615

19:35 -
"Nous avons budgété 35 milliards d'euros pour le programme grec d'ici 2020" a annoncé lundi Jean-Claude Juncker précisant que "Je suis convaincu que nous allons trouver un accord parce que nous devons trouver un accord. Comme on dit sur les terrains de football, on ne peut pas jouer les prolongations"

Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble s'est montré plutôt négatif à l'égard de cette décision, confiant qu'il n'a pas vu de propositions réellement nouvelles de la part des Grecs. Et pour cause, à part quelques ajustements minimes et marginaux, il ne peut pas y en avoir en dehors d'une décision politique que l'UE est impuissante à assumer.
~~~~~~~~~~~~~~~~
Crise grecque: l'UE propose 35 milliards à Athènes
Sputnik France, le 23 Juin 2015

Inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 23 Juin 2015
__________***_________

La Commission européenne a proposé à Athènes un programme de relance de la croissance de 35 milliards d'euros étalé jusqu'en 2020, a annoncé lundi Jean-Claude Juncker, le président de la Commission, lors d'une conférence de presse à l’issue d'un sommet.
Nous avons budgété 35 milliards d'euros pour le programme grec d'ici 2020
"Nous avons budgété 35 milliards d'euros pour le programme grec d'ici 2020. Ces fonds serviront non seulement à la consolidation budgétaire mais aussi à soutenir l'économie réelle", a-t-il précisé, en ajoutant que la Commission européenne aspirait aussi bien à la création d'emplois en Grèce qu'à la confiance de la population en son avenir.
 nous allons trouver un accord parce que nous devons trouver un accord

Le président de la Commission européenne semble persuadé qu'un accord sera conclu cette semaine avec la Grèce.

"Je suis convaincu que nous allons trouver un accord parce que nous devons trouver un accord. Comme on dit sur les terrains de football, on ne peut pas jouer les prolongations", a déclaré Jean-Claude Juncker.
  il n’est plus question de menacer la Grèce de "Grexit"
D'après lui, un milliard d'euros pourrait être affecté vers le second semestre de l'année courante. Néanmoins, M. Juncker n'a pas précisé comment sera financé le programme.
Le ton a complètement changé à Bruxelles: il n’est plus question de menacer la Grèce de "Grexit", une sortie de la zone euro, mais au contraire, les pays espèrent parvenir à un accord.
  nous sommes dans une phase où il ne faut plus différer la conclusion
"Les bases d’un accord sont aujourd’hui réunies, nous sommes dans une phase où il ne faut plus différer la conclusion", a déclaré le président français, François Hollande, à l’issue du sommet.
  Schäuble se montrant plutôt négatif à l'égard de cette décision,
Cependant, l’optimisme ambiant de la journée ne s'est pas encore propagé chez tout le monde, le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble se montrant plutôt négatif à l'égard de cette décision, confiant qu'il n'a pas vu de propositions réellement nouvelles de la part des Grecs.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

“Piquer l’ours russe” pour fournir une « base de guerre permanente légitime » avec la Fédération de Russie

« … les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne (OTAN) se retireront du sale boulot de “piquer l’ours russe” – pour t...