dimanche 30 avril 2017

J – 7 : ils vont jusqu’à chercher les morts pour trouver des soutiens à Macron

C’est ainsi que Le Monde - soutient affiché de Macron - titre « L’ex-secrétaire de Jean Moulin dénonce Le Pen, « la France de la réaction », citant l’appel dans le « JDD », de Daniel Cordier, « l’un des onze derniers compagnons de la Libération encore en vie ».

J – 7 : « Macron ? Je ne sais pas qui il est ». Le pape François soutient la « droite forte » de Le Pen



Le pape est pourtant l’une des personnes les mieux informées du monde. Cette réponse est donc significative de sa pensée, tout au moins de sa pensée officielle en tant que représentant de l’église catholique, d’autant qu’il n’a par ailleurs pas qualifié Le Pen d’extrémiste de droite mais de « la droite forte » et le pape pèse toujours ses mots. 

samedi 29 avril 2017

J – 8 : « Je ne voterai pas Le Pen », le nouvel élément de langage politiquement correcte pour ne pas rallier Macron



Mélenchon l’a initié en déclarant le premier qu’il ne voterait pas Le Pen sans pour autant préciser pour qui il votera. Macron lui est furieusement tombé dessus. Mais depuis le coup historique d’hier qui a vu Le Pen et Dupont-Aignan annoncer un accord de gouvernement entre eux, la donne a changée, un tabou est tombé.

J – 8 : Dupont-Aignan portera plainte contre des artistes qui se comportent à son égard « comme des racailles »



« Nicolas Dupont-Aignan a annoncé samedi sur Twitter qu'il déposait plainte contre les artistes Gilles Lellouche, Mathieu Kassovitz, et Benjamin Biolay après des insultes écrites vendredi soir les réseaux sociaux. "Insultes odieuses : je dépose plainte. Donneurs de leçon se comportent comme des racailles", a tweeté ce samedi le président de Debout la France. » rapporte Le Figaro du 29/04/2017.

J – 8 : contrairement à ce qu’affirme Hollande, Le Pen ne propose pas une sortie de la zone euro mais un passage de la monnaie unique à une monnaie commune



Depuis Bruxelles, pour justifier la nécessité de voter pour Macron, Hollande vient à tort d’accuser le Front national, de «masquer son projet de sortir» de la zone euro et de l'Union européenne :

J – 8 : Hulot se rallie à Macron avec des requêtes mais sans accord de gouvernement



Que croit-il Hulot ? Que Macron a la moindre idée de ce qu’il ferait s’il se retrouvait à l’Elysée ? Macron n’en sait strictement rien puisque son programme est composé de bric et de broc, de tout et son contraire, autrement dit, de vide. Macron attendra les consignes. C’est pourquoi il ne négocie aucun accord politique de gouvernement. 

J – 8 : les ténors de la droite et du centre tirent à boulets rouges sur Dupont-Aignan



Ne parlons pas du centriste Bayrou dont nous sommes maintenant coutumiers de ses propres trahisons mais plutôt des ténors de la droite de gouvernement qui n’ont eux-mêmes pas eu le courage de virer Fillon qui les a conduit à la catastrophe parce qu’aucun d’entre eux n’était plus clean que lui, tous étant ou ayant été mis en examen.

J – 8 : Le Monde, soutient affiché de Macron, fustige Dupont-Aignan



La réaction se fit attendre mais elle n’a finalement pas manquée : « Le spectaculaire revirement de Dupont-Aignan sur le FN » titre ainsi Le Monde en ligne ce 29/04/2017.

Et de rappeler les multiples prises de position anti-FN de Dupont-Aignan.

J – 8 : pour Macron, l’alliance Le Pen/Dupont-Aignan n’est « qu’une combine d’appareil»



« Emmanuel Macron a déclaré que cela [l'accord de gouvernement entre Le Pen et Dupont-Aignan] lui "semble être une combine d'appareil qui a vocation à régler les problèmes de crédibilité de Marine Le Pen, qui n'a pas d'équipe autour d'elle, et les problèmes de financement de M. Dupont-Aignan". "Ca n'est ni plus ni moins que cela et ce n'est pas grave", a poursuivi le candidat d'En Marche!. » rapporte Le Figaro du 29/04/2017.

J – 8 : Macron/Le Pen, majorité présidentielle contre coalition nationale



Alors que Le Pen s’ouvre à des alliances politiques en vue de former une coalition nationale, Macron vise une majorité présidentielle ex-nihilo et refuse toute alliance de parti :

« L'objectif que je fixe est donc clair: obtenir aux législatives une majorité absolue qui soit une majorité présidentielle. Il n'y aura pas de coalition avec les deux grands partis existants, ni avec LR ni avec le PS. » déclare le candidat d’En Marche ! dans une interview dans les colonnes au Figaro du 29/04/2017.

J – 8 : Dupont-Aignan futur Premier ministre en cas de victoire de Le Pen




« La candidate FN à la présidentielle Marine Le Pen a indiqué que si elle était élue, elle nommerait Nicolas Dupont-Aignan premier ministre de son gouvernement.
Ce dernier lui a apporté son soutien vendredi soir en vue du second tour de la présidentielle dimanche 7 mai. Il a déclaré que ce jour était selon lui, "historique" et que son mouvement, Debout la France, perdurerait. »

J – 7 : ils vont jusqu’à chercher les morts pour trouver des soutiens à Macron

C’est ainsi que Le Monde - soutient affiché de Macron - titre «  L’ex-secrétaire de Jean Moulin dénonce Le Pen, « la France de la réaction...